Interview - L'homme Fée

Mai-juin 2017

Florilège de sorties dans lieux choisis.

découvrir

Sons La fée tarde

La fée des rencontres

Coups de coeur de l'année

découvrir

Interview - L'homme Fée

Le Chantier des Francos fée accélérer le talent !

Premier concert du cru 2017 vendredi 27/01 à 20h30.

découvrir

Sons La fée tarde

Soirée Cristal#3 : Scotch & Sofa le 2 décembre

Album "Ailleurs", concert à 20h30 au Carré Amelot en collaboration avec Cristal Production.

découvrir

Sons La fée tarde

Jean du Voyage

Nouvel album Mantra, sortie le 21 octobre (Jarring Effects)

découvrir

La Fée - mai 2016

Interview - L'homme Fée

Pro-fée-ssion Animateur !

Les gars du Collectif des Associations de VLS.

lire l'article

Sons La fée tarde

L'appel du 18 juin

Fée-te la Saint-Jean à Villeneuve-les-Salines !

découvrir

Sons La fée tarde

Chantier des Francos : Jackie Palmer

Un charme magnético-rock...

lire l'article

La Fée - mai 2016

Edito

La Fée de mai

découvrir

Sons La fée tarde

Talents actuels

En mai, fée le plein de scènes nouvelles...

découvrir

Interview - L'homme Fée

En mai

On vous fée bosser !

découvrir

La Fée - avril 2016

Edito

La Fée d'avril

découvrir

Corvées : La Fée Néante

By Pauline, aide au rangement

Un réseau de fées du logis !

découvrir

Sons La fée tarde

Deluxe à La Sirène

C'est le 27 avril, la fée a pris sa place les yeux fermés...

découvrir

Interview - L'homme Fée

En avril

Joue-la tranquille !

découvrir

La Fée - Mars 2016

Edito

La Fée de mars

découvrir

Sons La fée tarde

Louise (r')Attaque !

La Sirène nous fée vivre des soirées belles...

lire l'article

Interview - L'homme Fée

En mars

Printemps prodigue !

découvrir

La Fée - Janvier 2016

Edito

La Fée de janvier

découvrir

Interview - L'homme Fée

En janvier

Pas de quoi hiberner !

découvrir

La Fée - Decembre 2015

Edito

La Fée de décembre

découvrir

Interview - L'homme Fée

En décembre

Fée des heureux !

découvrir

La Fée - Novembre 2015

Edito

La Fée de novembre

découvrir

Interview - L'homme Fée

En novembre

Fée-toi plaisir !

découvrir

La Fée - Septembre 2015

Edito

La Fée de septembre

découvrir

Sons La fée tarde

Chantier des Francos : ROBI

La fée s’y fie !

lire l'article

Corvées : La Fée Néante

Trucs et astuces appris en vacances…

La fée ne s'est pas ménagée cet été !

lire l'article

Interview - L'homme Fée

En septembre

Fée bon rentrer !

découvrir

Interview - L'homme Fée

L'homme-fée

­Max nous fée monter au ciel.

lire l'article

La Fée - Juillet 2015

Edito

La Fée de juillet

découvrir

Interview - L'homme Fée

En juillet

Fée des folies !!!

découvrir

Interview - L'homme Fée

L'homme-fée

Chez Etienne, tout est bon !

lire l'article

Sons La fée tarde

V'Laleubal

Vendredi 3 juillet 18h/2h, parc de Laleu

lire l'article

La Fée - Juin 2015

Edito

La Fée des p'tits changements !

découvrir

Sons La fée tarde

Sexy dandy

Lewis Evans, un Angliche aux Francofolies

lire l'article

Interview - L'homme Fée

En juin

Fée gaffe au soleil

découvrir

 

Amanda Bronscheer

La Fée Des Blogs !

Amanda Bronscheer

 

PhotoS PASCAL BERNARD 
Texte Elisabeth Schwartz
« L’ouverture d’esprit n’est pas une fracture du crâne ». Je fus la 142ème à « liker » le post d’Amanda sur sa page facebook. Connectée, geek, la miss est bien dans son siècle et parfaitement à l’aise sur les réseaux sociaux, mais elle démontre que leur finalité est tout sauf désincarnée. Blogueuse et community manager à ses heures, derrière les mots technos tant entendus, c’est une jeune femme pleine de vie qui anime la nôtre avec un regard à 360° sur la vie rochelaise et des rencontres, en chair et en os !

Vous avez peut-être déjà croisé Amanda Bronscheer dans La Rochelle. Vous devriez vous en souvenir, on ne peut pas la louper. La fée avait repéré sa haute stature la première fois lors de l’inauguration d’une boutique de mode, il y a trois ans, rue Saint-Nicolas. Avec des jambes à la Adriana Karembeu, un port altier et un chapeau « pork-pie » (prononcez powrkpaille et faites-vous une culture sur http://mindalicious.fr/le-chapeau-porkpie/) vissé sur sa jolie tête, la belle ne passait pas inaperçue.

Mais même si Amanda se met en scène sur « l’internet galactique », elle sépare bien sa sphère intime et la blogosphère. Miss Bronscheer a une grand-mère belge d’origine zaïroise qui a mis sa mère au monde là-bas, et son père est Camerounais. On n’en saura pas beaucoup plus. Amanda est née à Béziers mais n’a pas l’accent biterrois, a fait ses études à Montpellier en biochimie après un bac S Bio, et vit depuis 2007 à La Rochelle, où elle exerce le métier de manipulatrice radio en médecine nucléaire au Centre d’Imagerie Radio Isotopique de Port-Neuf.

Quand elle n’irradie pas les patients, Amanda irradie le web. Bloguer, c’est sa vocation. Ecrire, dessiner, photographier, son hémisphère droit est productif. « Je me souviens de ma prof de Français en 1ère, désespérée que je parte en filière scientifique. » Puisqu’on parle de Français, fée-sons un petit point au passage sur l’orthographe de « blogueuse », « jamais écrit avec 2 « g » dans la communauté des blogueurs » dixit Amanda.

Elle crée son premier blog le 24 janvier 2009. « Je me rappelle exactement les circonstances. Ce soir-là je n’avais pas pu prendre le train pour aller voir ma mère pour cause d’intempéries, je n’avais pas pu avoir de place non plus pour un match au Stade Rochelais… Au lieu de me morfondre chez moi, je me suis lancée et Mindalicious est né. » Un blog axé mode, « mais surtout un prétexte pour parler de tout ce qui me plaisait, m’intéressait, que ce soient des produits de beauté ou l’histoire des lieux où je prenais la pose. »

Puis en 2011, Amanda lance Amagzine, un « blogzine » plus déco, lifestyle, musique, culture… Un article sponsorisé par ci, par là. « Certaines agences de référencement me contactent pour que je fasse des articles pour des marques nationales, mais ça ne me fait pas gagner ma vie ! » En revanche, le blog lui permet de faire de belles rencontres, comme Marguerite La Rochelaise, petite vache qui nous guide dans le monde des artistes, et dont le géniteur signe des papiers sur des talentueux fée-seurs.

Amanda Bronscheer

Du web à la réalité.

Amanda fourmille d’infos à partager et d’actions à proposer. Lorsque l’enseigne Dépil’Tech ferme et laisse sur le carreau une centaine de clientes dépitées de ne pas avoir fini de se faire dépiler, dont Amanda, bim celle-ci crée un groupe facebook pour obtenir gain de cause avec comme objectif d’adresser les créances en masse au mandataire judiciaire. « C’est juste pas normal d’agir de la sorte ! Même le gérant a été floué, alors il nous aide dans nos démarches. »

Quoi d’autre ? Des articles publiés par le support Sortir 17, le premier prix du concours-photo « Mon vélo et l’agglo » organisé dans le cadre de la Semaine de la Mobilité 2014, la prise en charge de la communication du récent Dé’filles, événement sportif féminin, et celle du Club de Roller Derby, dont Amanda faisait partie jusqu’à ce qu’elle se fasse une entorse. Et également la création d’une page facebook pour fédérer tout ce qui est « Made in Charente-Maritime ». Mais au fait, la fée sa novice, c’est quoi la différence entre un « groupe » et une « page » sur facebook ? « Un groupe est une communauté autour d’un sujet, comme un forum, pour s’entraider, tandis qu’une page est une communauté toujours, mais plus officielle. » Celle à qui le mot « communauté » rappelle toujours ses cours de biodiversité se « balade dans le world wide web et ailleurs ». « On a un temps de retard à La Rochelle côté internet. Le lectorat local et digital est encore petit mais qualifié dans sa recherche d’infos. » Et le virtuel donne souvent lieu à des échanges en réel.

Ainsi, la petite communauté « Apéro Filles », qui se réunit chaque premier jeudi du mois dans un lieu différent, le tout prochain à La Trinquette, permet le partage d’infos, de contacts, et de créer un réseau. Chacune fée en amont son « auto-promo » dans le groupe facebook si elle le souhaite. Un petit côté féministe un peu tout ça non ? « Oui, si avoir envie de se retrouver entre filles, entre copines de copines de copines, c’est féministe. J’ai passé beaucoup de temps autour du marché, et j’ai observé que tout se passe autour d’un verre, entre hommes. Pourquoi ne pas en faire autant ? »

Mon vélo et l'agglo
Amanda Bronscheer

Une petite notoriété, et une grande soif d’apprendre

Amanda est admirative d’un copain créateur du blog de mode masculine commeuncamion.com, qui totalise plus de 300.000 visiteurs uniques par mois et qui vient de recruter son cinquième CDI ! Mais bien plus modestement, Miss Bronscheer a quand même sa petite notoriété. « Une fois dans les toilettes d’un bar, on m’a reconnue ! Et même à Paris, en boîte, une fille est venue me voir en me disant qu’elle aimait bien ce que je faisais ! » Car Amanda allait souvent à Paris pendant un temps, au moment du salon Who’s Next. « J’y vais moins maintenant, car il y a trop de grosses machines, je préfère les jeunes créateurs. »

Ses activités de blogueuse ne lui permettent pas d’en vivre, mais Amanda s’enrichit en permanence de nouvelles compétences, en autodidacte. Quand elle me parle de « MOOC », je pense d’abord aux « mooks », ces magazines très beaux qui traitent la presse comme un livre. Mais non, n’oublions pas qu’Amanda vit connectée, dans sa langue à elle les MOOC ce sont les « Massive Online Open Classrooms », des modules de formation en ligne sur des sessions de 4 à 6 semaines et une certification au bout, avec des frais entre 60 € et 1800 € selon les thèmes. « Je viens d’obtenir une certification en vidéo-journalisme. D’ailleurs, j’étais la seule blogueuse dans la session. C’est une compétence que je vais pouvoir rajouter sur mon profil Viadéo. »

Viadéo, Linkedin, Facebook, Instagram, Twitter, Pinterest, Google +, Behance… Pas trop prenant tout ça ? Amanda sourit comme si elle avouait un péché mignon, une addiction : “C’est du non-stop. Parfois je me sens un peu débordée, mais j’apprends qu’on ne peut pas tout faire. Alors maintenant je fée relâche le week-end ! »

Amanda s’enrichit en permanence de nouvelles compétences, en autodidacte.

De quoi j'me mail ?

Questions-réponses par courriel.

Dans quelles boutiques t’habilles-tu à La Rochelle ?
Mes boutiques préférées sont beaucoup dans le quartier Saint-Nicolas : Madame Rêve, A ton Etoile, Mix et Tendances.
Dans le centre, Les Enfants Terribles dont Victoire (une blogueuse illustratrice) et son copain ont fait un vrai concept store avec beaucoup de marques que j'avais repérées à Paris au Who's Next (et je suis bien contente qu'elles arrivent à La Rochelle). Puis complètement de l'autre côté du centre-ville, direction rue du Minage chez Alternative (déco et chaussures) et L'Atelier de Natou (Nathalie Hauguel). Enfin, pas très loin de chez moi, Place des Fripes, rue Carnot pour la vente de fringues et accessoires au kilo ! (ma tenue de fée ;) )

Et tes spots pour manger/boire un verre ?
Les meilleurs pour moi ne sont pas près du Vieux Port. En passant rue Saint-Nicolas, Au Goût du Jour où Anthony tient à faire retrouver les saveurs d'autrefois avec des plats inventifs sans être extravagants et avec les produits locaux. Rentrons dans le vieux centre, autour du marché (et oui c'est là que ça se passe aussi coté bouffe ^^) : Le Marylou, tenu par une "compatriote" néerlandaise, Le Sakura (les meilleurs sushis du 17 ^^). A deux pas de chez moi, La Cave de Laleu pour boire ET pour manger mais aussi faire des soirées radios (avec Oyster Radio) ou découvrir de nouveaux talents au Shop Ephémère de la Muse qui appartient aux mêmes propriétaires. Puis il ne faut pas oublier les belles soirées à La Sirène ^^

Si tu avais une baguette magique pour de vrai, tu en ferais quoi ?
D'un coup de baguette magique, je serais encore plus tout feu tout flamme avec le temps d'apprendre vraiment le webdesign, le graphisme et la création vidéo. J'imaginerais des collaborations démentes pour faire partager toute les belles choses de ma ville de coeur, et le Made in Charente-Maritime of course  ;)