Sons La fée tarde

Rencontre francofolle du 12 juillet

La série d’interviews obtenues par votre serviteuse commence avec Octave Noire.

lire l'interview

Sons La fée tarde

Rencontre francofolle du 13 juillet

Je suis impressionnée car je vais interviewer Dick Annegarn...

lire l'article

Sons La fée tarde

Rencontre francofolle du 15 juillet

Delphine de Vigan et La Grande Sophie, l’interview que je voulais par-dessus tout.

lire l'article

Sons La fée tarde

Rencontre francofolle du 15 juillet, bis

Le soir où tous les parents des petits Rochelais se sont retrouvés avachis sur le gazon artificiel des Francos.

lire l'article

Interview - L'homme Fée

Mai-juin 2017

Florilège de sorties dans lieux choisis.

découvrir

Sons La fée tarde

La fée des rencontres

Coups de coeur de l'année

découvrir

Interview - L'homme Fée

Le Chantier des Francos fée accélérer le talent !

Premier concert du cru 2017 vendredi 27/01 à 20h30.

découvrir

Sons La fée tarde

Soirée Cristal#3 : Scotch & Sofa le 2 décembre

Album "Ailleurs", concert à 20h30 au Carré Amelot en collaboration avec Cristal Production.

découvrir

Sons La fée tarde

Jean du Voyage

Nouvel album Mantra, sortie le 21 octobre (Jarring Effects)

découvrir

La Fée - mai 2016

Interview - L'homme Fée

Pro-fée-ssion Animateur !

Les gars du Collectif des Associations de VLS.

lire l'article

Sons La fée tarde

L'appel du 18 juin

Fée-te la Saint-Jean à Villeneuve-les-Salines !

découvrir

Sons La fée tarde

Chantier des Francos : Jackie Palmer

Un charme magnético-rock...

lire l'article

La Fée - mai 2016

Edito

La Fée de mai

découvrir

Sons La fée tarde

Talents actuels

En mai, fée le plein de scènes nouvelles...

découvrir

Interview - L'homme Fée

En mai

On vous fée bosser !

découvrir

La Fée - avril 2016

Edito

La Fée d'avril

découvrir

Corvées : La Fée Néante

By Pauline, aide au rangement

Un réseau de fées du logis !

découvrir

Sons La fée tarde

Deluxe à La Sirène

C'est le 27 avril, la fée a pris sa place les yeux fermés...

découvrir

Interview - L'homme Fée

En avril

Joue-la tranquille !

découvrir

La Fée - Mars 2016

Edito

La Fée de mars

découvrir

Sons La fée tarde

Louise (r')Attaque !

La Sirène nous fée vivre des soirées belles...

lire l'article

Interview - L'homme Fée

En mars

Printemps prodigue !

découvrir

La Fée - Janvier 2016

Edito

La Fée de janvier

découvrir

Interview - L'homme Fée

En janvier

Pas de quoi hiberner !

découvrir

La Fée - Decembre 2015

Edito

La Fée de décembre

découvrir

Interview - L'homme Fée

En décembre

Fée des heureux !

découvrir

La Fée - Novembre 2015

Edito

La Fée de novembre

découvrir

Interview - L'homme Fée

En novembre

Fée-toi plaisir !

découvrir

La Fée - Septembre 2015

Edito

La Fée de septembre

découvrir

Sons La fée tarde

Chantier des Francos : ROBI

La fée s’y fie !

lire l'article

Corvées : La Fée Néante

Trucs et astuces appris en vacances…

La fée ne s'est pas ménagée cet été !

lire l'article

Interview - L'homme Fée

En septembre

Fée bon rentrer !

découvrir

Interview - L'homme Fée

L'homme-fée

­Max nous fée monter au ciel.

lire l'article

La Fée - Juillet 2015

Edito

La Fée de juillet

découvrir

Interview - L'homme Fée

En juillet

Fée des folies !!!

découvrir

Interview - L'homme Fée

L'homme-fée

Chez Etienne, tout est bon !

lire l'article

Sons La fée tarde

V'Laleubal

Vendredi 3 juillet 18h/2h, parc de Laleu

lire l'article

La Fée - Juin 2015

Edito

La Fée des p'tits changements !

découvrir

Sons La fée tarde

Sexy dandy

Lewis Evans, un Angliche aux Francofolies

lire l'article

Interview - L'homme Fée

En juin

Fée gaffe au soleil

découvrir

 

Rencontre francofolle du 12 juillet

La série d'interviews obtenues par votre serviteuse commence avec Octave Noire.

facebook

PHOTOS PASCAL BERNARD                
Texte elisabeth schwartz

Ma rencontre avec son album Néon date de février dernier. Tandis que je faisais écouter mon coup de cœur du début d’année – Palatine - à mon cousin, cela lui évoqua une autre musique, et il m’offrit donc le disque d’Octave Noire. Ce nom-là, je l’avais déjà vu, dans la programmation de La Sirène, et du côté du Chantier des Francos… Sa musique ? Un métissage d’influences - j'y ai trouvé des inflexions gainsbouriennes, chamfortiennes et un air d'Air -, avec toujours une ligne précise, fine et accroche-cerveau. Un excellent article des Inrocks dit magnifiquement tout le bien que j’en pense. En résumé, l’expression « feu d’artifice au ralenti » la caractérise parféetement.

 

Octave Noire
Photo DR

La Fée : Géographiquement, culturellement, d’où viens-tu ?
Octave Noire : Je suis né en Afrique, en Côte d’Ivoire, où j’ai vécu jusqu’à l’âge de 10 ans. Puis Paris, et je suis toujours parisien. Pour mes études, je me suis tout de suite orienté vers la musique car c’est ma vocation depuis l’enfance : Bac Musique, puis Musicologie à la Sorbonne. Mais le seul débouché me semblait être Prof, et ça, ce n’est pas ma vocation. Les profs de musique que je connais ne me semblaient pas s’éclater.

Comme pas mal de profs en général, non ?
Ma mère était prof de Français et elle s’éclatait !

Alors, la suite du parcours ?
La musique de films et de pubs m’intéressait, je me suis mis à travailler dans la musique à l’image, l’identité sonore, en tant qu’indépendant et pour le compte de sociétés. Cela implique une grosse part créative tout en respectant un cahier des charges. Parallèlement, je jouais dans des groupes et en solo. J’ai deux albums à mon actif sous le nom Aliplays, et j’ai déjà fait de la scène, mais caché derrière mon ordi. Puis récemment j’ai eu envie de défendre des textes de chanson française alliés à de l’électro.

Octave Noire

Pourtant il y a quelques chansons en anglais dans Néon ?
Oui parce que ça sonne bien, là encore je me cachais derrière. Avant je chantais tout en anglais, puis j’ai compris que le français pouvait être très beau aussi. La chanson L’Envol dans sa première version était en anglais.

Tandis que je me demande ce que donne le refrain qui marche si bien « Cououours vers moi » en VO - « Ruuuuuun to me » ? -, l’agent d’Octave vient le voir : « Tu joues demain soir à la Roche-sur-Yon. »

Hop, un concert comme ça, pas prévu, juste après le théâtre Verdière aux Francofolies, ah ! la vie d’artiste… 
Normalement c'est un peu plus anticipé...

«J’aspire à quitter Paris, et La Rochelle est dans mon top 5 des destinations possibles...»

Octave Noire

Tu es passé par le Chantier des Francos. Ça t’a fée accélérer ?
Clairement, il y a un avant et un après le Chantier, c’est énorme. Je me suis révélé scéniquement alors que j’étais très coincé avant. L’équipe nous donne tous les outils possibles. J’ai appris à incarner mes chansons, un très grand pas de franchi !

C’était qui ton prof ?
Christophe Mali (ndlr : Tryo), un vrai pitbull !

Du coup, tu es déjà pas mal venu à La Rochelle ?
Je connaissais déjà un peu, notamment Châtelaillon. La lumière ici est incroyable, on sent une vraie douceur de vivre.

Tu y vivrais ?
Ah oui ! J’aspire à quitter Paris, et La Rochelle est dans mon top 5 des destinations possibles.

Ton disque s’accompagne d’un livret de paroles avec des photos. Tu peux les commenter ?
J’ai mis tout ce que je suis aujourd’hui dans cet album. Donc mes photos, que j’ai prises, choisies et mises en page, sont très personnelles. La couverture, c’est la structure métallique d’un vieux panneau de basket car je suis un amoureux du basket. La photo des enfants a été prise quand j’étais gamin sur la plage en Afrique, près d’une carcasse de bateau. Il y a aussi une image de mes instruments. Un hall d’aéroport, un couple qui regarde une vidéo de mer, une station-service car j’adore ça, mon fils et moi, l’appel du large d’un bateau en Bretagne… Et puis des néons, forcément, celui d’un bar près de chez moi et le néon de Sainte-Nuit

Si ta musique était une baguette magique, quelle fée serais-tu ?
Une fée voyager et qui met la banane. Ma musique n’est pas spécialement festive mais je la compose pour qu’elle donne de l’espoir.

Et si tu avais une baguette magique pour de vrai ?
Je mettrais des coups de joie !